Grand vin

Kyrielle Blues – Véronique Biefnot et Francis Dannemark

Teddy, pianiste de jazz renommé, vient de décéder. Sa fille Nina doit se rendre chez un notaire à Hazebrouck afin d’y recevoir lecture du testament qu’a laissé son père, cet homme solitaire qui l’a élevée seul et a préféré mourir seul. La lecture des dernières volontés de Teddy remue la mémoire de Nina et fait ressurgir une multitude de souvenirs enfouis jusqu’ores…

Ainsi, l’étude du notaire devient une sorte de confessionnal où se livrent de troublants aveux, qui vont de mensonges en non-dits, d’énigmes en surprises inattendues. Et dans ce huis clos étouffant, naît aussi l’espoir d’un lendemain de bonheur, l’amour larvé qui résonne en écho.

Kyrielle bluesEt dans ce chaos, ce cortège de douleurs, Nina se révolte, pleure ce Papa distant et solitaire – sa seule famille -, désespère, explose. Se réjouit parfois aussi, des souvenirs heureux, des joies fugaces. Car, indéniablement, demain elle guérira de ses blessures. Puisque certaines vérités peuvent sauver la vie, il ne reste plus qu’à donner un coup de balai aux rancunes d’antan et à s’arcbouter sur un avenir meilleur.

Quatre mains vibrantes d’émotion pour ce récit intime qui parle de la vie après la mort, de la perte, de l’abandon, d’une renaissance aussi, parce qu’autour d’un événement tragique, de nouvelles fenêtres s’entrouvrent qui laissent entrer un rai de lumière, de nouveaux horizons se dessinent, tandis que se tissent de nouvelles espérances. Les deux plumes réunies pour cet opus sont délicates, remarquables. Dans le message livré par les auteurs, chacun de nous se retrouve un peu et nous nous voyons tous à la place de Nina lorsque sonne le glas de la perte d’un être cher.

L’histoire pourrait ronronner doucement mais de nombreux retentissements inattendus viennent lui donner un nouveau souffle et une rythmique bien menée. Le trouble et l’émoi s’immiscent entre chaque ligne, la tonalité gris foncé du message se colore de bleu pâle, prémices à des jours meilleurs.

Quand tout s’effondre, il y a souvent une petite étoile qui veille…

Kyrielle Blues de Véronique Biefnot et Francis Dannemark, éd. Castor Astral

Date de parution : 11/02/2016  
Article publié par Celeste le 25 avril 2016 dans la catégorie Grand vin

Consulter tous les articles sur Francis Dannemark (3)

Facebook Twitter Netvibes Mail

Les commentaires ne sont plus possibles pour cet article...

 

Blog de littérature. Critiques, extraits, avis sur les livres…

Dessin de Jordi Viusà. Conçu par Noann Lyne