érotique

Orgie au château de Bonpré – ChocolatCannelle

«Lorsque Monsieur Charles Thiébaud, ancien acteur reconverti dans l’événementiel haut de gamme, avait sollicité une entrevue avec Monsieur le Maire, on avait murmuré que le château verrait renaître sa splendeur passée.»

Présentation de l’éditeur :

Le château de Triboncourt-sur-Herbe fait la fierté du village, mais cause aussi sa ruine. Aussi, la proposition de location venant d’un ancien acteur porno reconverti dans l’événementiel tombe à pic. De théâtrales fêtes libertines sont alors données pour la jet-set.

Le bon sens villageois côtoie le snobisme et la dérision les extravagances érotiques des personnages. Au final, Orgie au château de Bonpré tient peut-être de la farce, à moins qu’il ne s’agisse de satire.Orgie au château de Bonpré

Mon avis :

Voici une petite lecture insolite, où l’on retrouve les ingrédients habituels de l’auteure et qui ont fait son succès : une ambiance où la grivoiserie s’immisce peu à peu, des personnages truculents et qui semblent ne connaitre aucune limite… Le tout allié à un solide sens de la dérision, un zeste d’humour un peu grinçant, et un côté déluré, flirtant avec les limites du raisonnable et parfois même au delà. L’auteure ne mâche pas ses mots et n’hésite pas à titiller le sordide, dans cette fresque à nulle autre pareille.

Ce château de Bonpré est décidément, sous ses dehors propres et bienséants, un endroit bien peu tranquille. Une partouze de notables dégénère peu à peu, et il va se produire alors des choses impensables, des scènes de domination sur une actrice engagée pour la bonne cause, et puis et puis… Un drame qui surgit de manière décalée, semant une certaine confusion. Cette nouvelle est aussi l’occasion d’égratigner le vernis de la belle société… Ces bourgeois auxquels on donnerait le bon Dieu sont en fait de redoutables tyrans, sous leur apparence tranquille… Et des satyres qui ont vite fait de balayer les bons usages, pour laisser libre court à leurs démons intérieurs.

À lire absolument, pour lecteurs avertis !

Orgie au château de Bonpré, page sur le site de l’éditeur

« Clélie semblait si jeune, si tendre avec ses cheveux blonds, si naïve aussi avec son air timide et craintif qu’il serait plaisant à chacun de la déniaiser. L’instinct sadique de l’ensemble des convives, même de ceux qui goûtaient peu à l’exercice du pouvoir sur les chairs, s’était réveillé à l’évocation de son innocence et l’on se disputait le droit de lui arracher son vêtement, de la perforer immédiatement d’une verge épaisse ou encore de lui faire boire cyprine et foutre mêlés dans un verre où chacun aurait versé ses fluides. Madame V., seule, regretta que le choix du maître des lieux ne se fût porté sur un jeunet encore imberbe qu’elle aurait elle-même mis au pas. Les jeunes vierges à la beauté éthérée ne faisaient pas partie de ses fantasmes… »

Orgie au château de Bonpré – ChocolatCannelle. Éditions Dominique Leroy. Couverture illustrée par Virgilles

Date de parution : 31/01/2016  
Article publié par Noann le 3 avril 2016 dans la catégorie érotique

Consulter tous les articles sur ChocolatCannelle (4)

Facebook Twitter Netvibes Mail

Les commentaires ne sont plus possibles pour cet article...

 

Blog de littérature. Critiques, extraits, avis sur les livres…

Dessin de Jordi Viusà. Conçu par Noann Lyne