Grand vin

Voulez-vous danser ? Annette Lellouche

« Si toute vie va inévitablement vers sa fin, nous devons durant la nôtre, la colorier d’amour et d’espoir. » Marc Chagall

Des bouts d’existence de femmes au cœur écorché, à l’âme cabossée par les meurtrissures de la vie, mais aussi des soubresauts d’espoirs, des cœurs en émoi. À travers un bouquet de nouvelles, l’auteure raconte ces femmes, ces héroïnes anonymes, ces femmes d’exception, chacune à leur manière. Toutes celles qui, sous le dais de la perdition, se sont arc-boutées à une étoile, celles qui ont bravé les vents contraires et les éléments déchaînés pour survivre à tout prix et connaître des lendemains de soleil et d’azur, fût-ce un instant.

Et le lecteur se retrouve embarqué pour une valse langoureuse ou un tango endiablé aux côtés de ces belles cavalières pleines de grâce et de tendresse, pleines de larmes aussi pour certaines, mais toujours invincibles dans leur course au bonheur. Car elles sont belles ces dames combattantes pour des jours meilleurs, pour un ballet de la dernière chance, de la résurrection. Ainsi, nous croiserons tour à tour, entre autres, Jeanne, qui, sous prétexte de pannes avec son ordinateur, contacte le jeune technicien plusieurs fois par jour, parce qu’elle le trouve gentil, juste pour lui parler, et puis Éliette, qui voyage avec Robert. Ensemble, ils taillent la zone, toujours à la recherche de nouveaux paysages, de nouvelles rencontres. Il y a la généreuse Francine, qui espère gagner à un concours et offrir un voyage à sa voisine, ou Émilie, qui, lors d’une soirée dansante, tente le tout pour le tout et invite un homme qui lui sourit simplement.

voulez vous danserTout ce petit monde qui vacille, trébuche et perd pied jamais ne chute parce dans cette perdition, des amitiés naissent, une solidarité se crée et il émane de ces femmes d’infortune, merveilleuses et émouvantes, une intense joie de vivre et un immense désir de la communiquer. Et elles y parviennent ces belles âmes sensibles, à coup d’espoir, d’amour et d’émotions.

Et l’auteure de faire passer ce message en donnant le « la » à sa partition de mots, l’espérance et l’amour toujours en filigrane…

Dans mon cœur résonne l’écho de ces pans de vie – et certains me parlent – et remue en moi des souvenirs d’écorchures pansées par un regard aimant, une caresse, un éclat d’amour lancé en plein cœur, un tango dans les bras d’un fougueux cavalier, ou de bras maladroits mais réconfortants, d’un sourire qui enivre, d’un visage que l’on veut garder pour le contempler au réveil…

À lire, indéniablement…

Voulez-vous danser ? par Annette Lellouche

Article publié par Catherine le 3 juillet 2021 dans la catégorie Grand vin

Facebook Twitter Netvibes Mail

Les commentaires ne sont plus possibles pour cet article...

 

Blog de littérature. Critiques, extraits, avis sur les livres…

Dessin de Jordi Viusà. Conçu par Noann Lyne