Grand vin

Une histoire d’homme – Bruno Le Sassier

Le narrateur n’a pas de nom : il préfère égrener ceux des femmes qui traversent sa vie. Le parcours d’un avocat quadragénaire à qui tout réussit … Tout oui … mais sentimentalement il connaîtra le vide sidéral … Ses conquêtes s’additionnent mais, derrière la séduction, se cache une angoisse larvée. Une journée de mariage fera éclater tous les repères de ce héros improbable, qui aime l’amour mais pas vraiment les femmes …

Dans le théâtre de sa vie, il met en exergue sa carrière  florissante et sa bande de copains … mais dès que l’amour entre en scène, il le repousse et se retranche derrière le rideau de celle-ci, comme pour lui donner un rôle de figurant …

Jusqu’à ce jour où une silhouette entr’aperçue, un émoi, une rencontre inattendue lui fait faire le grand saut. Le mariage.

Est-il enfin heureux ? Est-ce là le bonheur essentiel ? Nul ne le saura jamais …

L’auteur se glisse avec habileté dans la tête d’un homme fragile, attendrissant et agaçant à la fois … Il nous entraîne dans les tréfonds du cœur d’un homme qui aime la nature et les longues balades dans les bois qu’il aime parcourir lors de week-ends passés auprès d’amis campagnards.

Une belle réflexion aussi sur les sentiments amoureux, la peur de l’engagement et le temps qui passe, trop vite sans donner une place importante à l’amour.

Un style épuré, touchant, qui nous emporte d’un bout à l’autre du récit.

Voici un auteur que je ne connaissais pas et que je découvre avec beaucoup d’enthousiasme. Ce roman m’aura émue mais ne me laissera qu’un souvenir fugace le temps d’un été …

Extrait :

« Le ciel était remarquablement bleu. De longues allées de tilleuls laissaient traîner le parfum insistant de leurs frondaisons, au-dessus des passants qui déambulaient sous les feuillages. Sur les bas-côtés, entre ombre et soleil, des parterres de rosiers avaient été retournés et leurs fleurs coloraient cette promenade tranquille. Au loin, un immeuble de meulière aux tuiles écarlates déparait avec ses fenêtres obscures comme autant d’yeux inquiétants. Il trahissait la présence de la ville tenue à l’écart de ce calme apaisant par de hauts murs de pierre qui atténuaient les bruits extérieurs. »

Une histoire d’homme – Bruno Le Sassier. Éditions Lattès

Article publié par Catherine le 15 août 2010 dans la catégorie Grand vin

Facebook Twitter Netvibes Mail

Les commentaires ne sont plus possibles pour cet article...

 

Blog de littérature. Critiques, extraits, avis sur les livres…

Dessin de Jordi Viusà. Conçu par Noann Lyne