vin de table

Des feux fragiles dans la nuit qui vient – Xavier Hanotte

Dans un lieu mal défini dans l’espace et dans le temps, une île est en état de siège pendant une guerre obscure qui n’en finit pas … Mais pourquoi personne n’ose s’aventurer au-delà des forêts du Nord. L’adjudant Berthier relit alors une ancienne légende nordique et se souvient …
L’île est alors frappée d’événements tragiques qui rendent la confrontation avec l’ennemi inévitable.
Ce livre me laisse avec des sentiments contradictoires … La plume ? Superbe, certes. Le titre du roman inspire la poésie, qui fait cruellement défaut dans ce récit au vocabulaire parfaitement choisi, académique, jusqu’à devenir ennuyeux.
Pourtant l’évocation par le lieutenant Berthier de cette légende eût pu laisser présager quelques moments de suspens.
J’ai eu du mal à entrer dans ce roman tant l’auteur jongle avec les personnages et le fil de l’histoire sans se soucier du lecteur qui, distrait, s’égare dans ce dédale. J’ai fini par me lasser aussi de la longueur du récit où rien ne se passe …

Depuis longtemps, Pierre Berthier avait cessé de croire que les hommes, et lui-même en particulier, pouvaient un tant soit peu infléchir le cours imprévisible des choses. Il n’en avait pas toujours été ainsi mais, avec le recul, cette arrogance fort répandue l’amusait presque. Selon lui, les fleuves détournés finissaient tous par rentrer dans leur lit, les plantes ensauvagées enterraient leurs jardiniers défunts et les palais bâtis pour mille ans s’écroulaient après quelques lustres sous les attaques conjointes des intempéries, de la mérule et des promoteurs.
Néanmoins, il croyait toujours dur comme fer aux vertus d’une certaine persévérance. À tout prendre, elle n’était qu’une des variantes de la fidélité, celle des perdants qui ne jouent plus pour gagner, mais davantage pour maintenir d’eux-mêmes, sans illusion sur sa réalité, une image proche de leurs rêves perdus, jamais vraiment reniés.

Des feux fragiles dans la nuit qui vient – Xavier Hanotte, Belfond

Article publié par Celeste le 16 octobre 2010 dans la catégorie vin de table

Facebook Twitter Netvibes Mail

Les commentaires ne sont plus possibles pour cet article...

 

Blog de littérature. Critiques, extraits, avis sur les livres…

Dessin de Jordi Viusà. Conçu par Noann Lyne