vin de table

Le Gardien du Phare – Catherine Hermary-Vieille

Trois femmes échouées sur une île sauvage dont un monstre de pierres grises barre tous les accès. Un gardien de phare fantôme dont elles ignorent s’il existe vraiment … Pourtant, elles guettent, épient et redoutent sa présence …
Pour quelle obscure raison le destin les a-t-il jetées sur ce bout de terre inaccessible ?

*****

J’ai aimé le parfum d’eau salée qu’exhale ce roman. L’auteur nous transporte vers un paysage désolé, nous pousse vers des falaises léchées par la mer et le vent. Les paysages sont décrits avec beaucoup d’émotion.  L’auteur fouille l’âme humaine dans tous ses tréfonds. On sent dans celle de ces trois femmes, très différentes, l’espoir de s’en sortir paradoxalement avec l’espoir d’une vie différente, une vie qu’elles méprisent. J’ai aimé ce désespoir qui guette à chaque page, ces portraits de femmes résignées ou battantes, qui veulent se sortir de ce que l’île peut leur offrir ou qui acceptent sans dire mot, mais aspirent à changer de vie, loin de cette thébaïde obligée. On se laisse porter par l’ambiance de l’île, les joues fouettées par le vent, on découvre le monde des marins, des pêcheurs, un cadre pas toujours enchanteur…

Toutefois,  ce roman peut laisser une impression d’inachevé. La fin est un peu floue et de nombreuses questions restent sans réponses. Que s’est-il passé réellement ? Je dirais que c’est avant tout un roman d’atmosphère où tout est suggestif, envoûtant et, après tout, même si on a du mal à trouver la clef de l’énigme, est-ce vraiment  important ?

« Le Gardien du Phare » (Catherine Hermary-Vieille) – Poche décembre 2009

Article publié par Catherine le 22 janvier 2010 dans la catégorie vin de table

Consulter tous les articles sur Catherine Hermary-Vieille (3)

Facebook Twitter Netvibes Mail

Les commentaires ne sont plus possibles pour cet article...

 

Blog de littérature. Critiques, extraits, avis sur les livres…

Dessin de Jordi Viusà. Conçu par Noann Lyne