Comestible ?

Le miroir de Cassandre – Bernard Werber

Cassandre, 17 ans, s’échappe de son internat pour se retrouver dans un endroit sordide peuplé de clochards, une sorte de cloaque exhalant des odeurs nauséabondes, là où elle sait que personne ne viendra la chercher …  Dans ce lieu ignoble, ses nuits sont agitées et elle rêve d’un monde meilleur. Commence alors sa quête pour tenter de sauver le monde de sa perte …

Il a fallu arriver au bout des 600 pages de ce roman qui se veut être spirituel, une réflexion par rapport à l’avenir … et qui est plutôt un pamphlet social indigeste où l’auteur se perd, nous fait boire son enseignement et nous assomme d’informations historiques et scientifiques, de clichés, de morale à deux balles qui n’apportent rien …

On suit péniblement les pérégrinations de cette jeune femme en perdition, qui tente de nous livrer un message d’espoir et de nous donner des leçons de vie. En réalité, c’est à notre propre réflexion que l’auteur nous renvoie parce qu’en chacun de nous réside le rêve d’un monde meilleur … Mais l’auteur  tente de nous convaincre – et il ne m’a pas convaincue – de sa propre vision de l’avenir en nous faisant avaler deux kilos de phrases déposées ça et là dans le désordre, décousues et confuses …

Je n’ai été touchée ni par la plume ni par l’univers de l’auteur …

« Le miroir de Cassandre » – Bernard Werber, Albin Michel, octobre 2009

Article publié par Celeste le 7 février 2010 dans la catégorie Comestible ?

Facebook Twitter Netvibes Mail

Les commentaires ne sont plus possibles pour cet article...

 

Blog de littérature. Critiques, extraits, avis sur les livres…

Dessin de Jordi Viusà. Conçu par Noann Lyne