vin de table

Chanson pour l’absente – Stewart O’Nan

Quelque part là-bas, dans le Midwest américain, Kim, 18 ans alterne baignades au lac avec ses copines et job le soir dans un hypermarché. Ce sont les dernières vacances insouciantes avant le grand départ à l’université.

Un soir, Kim disparaît. Fugue, enlèvement meurtre ? Sa voiture sera retrouvée quelques jours plus tard mais la jeune fille ne s’y trouve pas … Ses parents, accrochés au téléphone, attendent un signe, une lueur d’espoir. Rien. Les recherches s’organisent. La police s’acharne. On organise même des matchs de base-ball pour récolter des fonds en vue d’une récompense. L’attente s’étire …

C’est ce quotidien-là, fait d’espoir et de peine que dépeint l’auteur. Jusqu’à la vérité, presque banale.

Avec agilité il s’immisce dans l’intimité d’une famille en deuil,  bousculée entre les instants d’apaisement et les tristesses englouties, peu à peu, parce que la vie reprend le dessus.

Un roman que l’on referme bouleversé, parce que l’histoire remue à l’intérieur mais …

Un roman qui déçoit aussi parce que l’intensité des sentiments fait cruellement défaut. L’absence, le deuil, la douleur sont banalisés et l’on a du mal à suivre cet auteur qui saute le pas, un peu trop rapidement, vers cette vie qui continue malgré tout.

Au fil du récit, mon enthousiasme s’est émoussé … Dommage.

Chanson pour l’absente – Stewart O’Nan. Editions de l’Olivier

Article publié par Celeste le 17 juillet 2010 dans la catégorie vin de table

Facebook Twitter Netvibes Mail

Les commentaires ne sont plus possibles pour cet article...

 

Blog de littérature. Critiques, extraits, avis sur les livres…

Dessin de Jordi Viusà. Conçu par Noann Lyne