Grand vin

Les Sœurs Brelan – François Vallejo

Brelan : au jeu de poker, réunion de trois cartes de même valeur …

Sabine, Judith et Marthe, trio inséparable, liées de manière subliminale, communiquent par le regard et s’entendent sans avoir à ouvrir la bouche, un peu comme les amants complices dont les yeux suffisent à eux seuls à être éloquents …

L’histoire débute dans les années 50 quand la mort du père laisse les trois sœurs orphelines. Pas question cependant de s’abandonner à la tutelle d’une tante revêche et autoritaire. Alors, à trois, plus fortes que le reste du monde, elles se prennent en charge. Marthe, l’aînée, travaillera pour subvenir aux besoins de ses cadettes, Sabine, l’arriviste, et Judith, la rebelle et rêveuse …

L’auteur démontre que les choses de la vie dénouent parfois les liens forts. Et l’amour triomphera, faisant trouver à chacune une nouvelle âme sœur. Voici que la famille, noyau lénifiant de charité et d’attention devient, sous sa plume, une geôle aux barreaux dorés qui enferme des prisonniers consentants dans un rôle hérité des aînés …

J’ai été d’emblée conquise par ce trio attachant, qui fait de la résistance pour sortir d’un carcan familial étouffant de l’après-guerre.

A travers une écriture fluide, l’auteur tisse la toile qui claquemure ces trois destins. Tantôt austère, tantôt bouleversante, cette histoire ne laisse pas indifférent …

Les Sœurs Brelan – François Vallejo, Éditions Viviane Hamy.

Article publié par Celeste le 8 octobre 2010 dans la catégorie Grand vin

Facebook Twitter Netvibes Mail

Les commentaires ne sont plus possibles pour cet article...

 

Blog de littérature. Critiques, extraits, avis sur les livres…

Dessin de Jordi Viusà. Conçu par Noann Lyne