Grand vin

Le goût des pépins de pomme – Katharina Hagena

Iris est bibliothécaire à Fribourg. Elle perd sa grand-mère Bertha et hérite d’une grande maison dans la campagne allemande. En visitant cette maison, peu à peu toute la mémoire familiale qui émane de chaque pièce la ramène à sa propre histoire, ainsi qu’à celle de sa famille.

Avec les premiers balbutiements de l’automne, l’auteur nous invite à suivre Iris, accompagnée pour l’occasion de sa mère et sa tante, à accomplir avec elle l’état des lieux de cette maison chargée de souvenirs heureux ou mélancoliques, l’inventaire des histoires familiales, des passions amoureuses, des larmes versées aussi, de trois générations de femmes attachées à cette maison.

Pas à pas, nous nous immisçons dans le passé et l’intimité de ces femmes tantôt meurtries, tantôt heureuses, croisant çà et là des bouts de vie, une mort tragique, celle de Rosemarie, la cousine d’Iris, les amours heureuses de Bertha, les allées et venues de l’un ou l’autre, et dans cette bâtisse qui exhale un doux parfum de confiseries, nous nous promenons, retrouvant aussi un peu de notre vie révolue …couv le goût des pépins

Certes, le lecteur se trouve une fois encore devant la sempiternelle thématique de la valse des souvenirs familiaux mais l’auteur conduit habilement cette quête du passé en rendant si intenses ses personnages et en reproduisant même l’univers autour d’eux, les senteurs, les effluves émanant des vieilles pierres, de l’herbe mouillée. C’est ce qui donne toute la force à ce roman, que j’ai classé dans la catégorie des grands vins …

Et qui plus est, l’auteur évite soigneusement de tomber dans la nostalgie à deux balles, la mièvrerie.

Voici donc un roman d’une grande douceur sur la mémoire fissurée et les joies oubliées qui nous entoure d’un parfum de pommes un peu flétries, de fruits secs.

Une écriture réservée, candide, qui invite le lecteur, tel un adolescent qui découvre les premières étreintes passionnées, à s’imprégner du parfum acidulé de chaque page et à se laisser porter doucement vers la fin du récit …

Beau. Émouvant. Sensuel.

Le goût des pépins de pomme de Katharina Hagena, Éditions Anne Carrière/Le Livre de Poche

Date de parution : 07/01/2010  
Article publié par Celeste le 8 juin 2011 dans la catégorie Grand vin

Facebook Twitter Netvibes Mail

Les commentaires ne sont plus possibles pour cet article...

 

Blog de littérature. Critiques, extraits, avis sur les livres…

Dessin de Jordi Viusà. Conçu par Noann Lyne