Cru bourgeois

Une bonne raison de se tuer – Philippe Besson

Nous sommes à Los Angeles, aux côtés de Laura, épouse et mère, reniée par sa famille, au bout du rouleau, au bord du suicide et Samuel, face à la douleur, l’irréparable, la mort d’un fils de 17 ans, qu’il enterre aujourd’hui, 4 novembre 2008.
Une bonne raison de se tuer
Alors que l’Amérique est impatiente d’élire son nouveau Président, et pour la première fois un Président noir, Los Angeles ville dorée, flamboyante, a perdu soudain son éclat, laissant place à une lumière dramatique, un ciel lourd, une sorte de prémices à une tragédie – une autre – qui se prépare… Deux cœurs vont se croiser, portant en eux une souffrance aigüe et morbide.
Pendant cette journée unique et historique, se vit un drame en arrière-plan, et pour Samuel, plus rien n’a d’importance.

L’auteur fait écho à la solitude et au désarroi larvés qui hantent la mémoire de  chaque citoyen américain. Et il se penche essentiellement sur les deux personnages de cette journée particulière, grave, vide.

Le récit bouleversant d’une journée sur fond de désolation et de spleen où le temps s’arrête et se meurt. Des bouts de vie, divisés en deux chapitres, l’un pour Samuel et l’autre pour Laura, et qui finissent par se juxtaposer, mélange de deux souffrances, de deux plongeons dans le vide.
Aussi l’histoire d’une rencontre improbable à l’heure des vêpres entre Samuel et Laura, qui n’ont en commun que leur tristesse et le dégoût de la vie…

L’écriture émeut, remue, invite à la réflexion sur la vie moderne et les dégâts qu’elle entraîne, partout …

Aussi ailleurs qu’en Amérique …

Une bonne raison de se tuer de Philippe Besson, éditions  Julliard

Date de parution : 05/01/2012  
Article publié par Celeste le 14 janvier 2012 dans la catégorie Cru bourgeois

Consulter tous les articles sur Philippe Besson (3)

Facebook Twitter Netvibes Mail

Les commentaires ne sont plus possibles pour cet article...

 

Blog de littérature. Critiques, extraits, avis sur les livres…

Dessin de Jordi Viusà. Conçu par Noann Lyne