Cru bourgeois

Une vie sans gluten – Delphine de Turckheim

Faut-il encore présenter Delphine de Turckheim ? Un peu quand même, pour ceux qui passent plus de temps dans les livres que devant un écran de télé (eh oui ça existe encore…) Delphine a été animatrice de télé pour Intervilles, Mon incroyable fiancé, 100.000 euros sur la table, et Un verre de terroir.

Elle prend la plume pour nous raconter sa vie de malade de l’ombre, victime d’intolérance au gluten, plus scientifiquement « maladie cœliaque ». Cette affection provoque une destruction des villosités, les parois internes de l’intestin grêle, qui entraine de nombreux désagréments, amaigrissement, baisse du système immunitaire, dépression, et dans certains cas, cancer. À l’époque où sa maladie se déclare, elle est encore fort méconnue du grand public, et même des médecins. Ceux-ci pratiquent sur Delphine une suite d’analyses, sans résultat ; la petite Delphine – elle est encore bébé – sera considérée comme une enfant difficile : « Quand elle cessera d’être une ’emmerdeuse’, elle mangera, elle assimilera, et elle grossira, vous verrez ! » Fort heureusement, un médecin pas comme les autres, le docteur Jacob, sera plus perspicace, il conseillera l’ultime examen que ses collègues déconseillent à l’unanimité : une biopsie intestinale. L’examen est concluant : la petite est intolérante… « Je crois qu’à ce moment, si mes parents l’avaient pu, ils auraient embrassé le docteur Jacob. » La solution est relativement simple. Pour guérir, il lui « suffira » de ne plus avaler le moindre milligramme de gluten…Une vie sans gluten

Ne plus avaler de gluten, c’est facile à dire, mais il y en a dans presque tout ; dans la farine de blé, et donc dans le pain, les pâtes, les gâteaux, mais, de façon plus insidieuse, les industriels ont pris la mauvaise habitude d’en intégrer dans nombre d’aliments, et tout ceci en oubliant parfois de le mentionner sur les emballages… Commence alors une croisade contre la nourriture qui durera toute une vie. Deux nouvelles biopsies seront pratiquées à l’âge de douze ans, mais l’espoir sera de courte durée.

C’est surtout vis-à-vis de la société que le problème semble difficile à gérer… Jalousies, remarques, la vie d’un intolérant au gluten est décidément bien compliquée…

Delphine de Turckheim nous livre ici un témoignage personnel concis et sans pathos, ou si peu. On se prend d’amitié pour cette petite fille pas comme les autres. Elle démontre aussi l’absurdité et la suffisance du corps médical, alors que la nature même d’un problème lui échappe. Et puis aussi, elle nous apprend que 500.000 personnes sont touchées par cette maladie en France, mais que seuls 10 % le savent. Diable, voilà une nouvelle d’importance… Je cours faire un bilan. Merci Delphine de m’avoir ouvert les yeux.

Une vie sans gluten – Delphine de Turckheim. Éditions Tchou

Date de parution : 01/03/2012  
Article publié par Noann le 5 mars 2012 dans la catégorie Cru bourgeois

Facebook Twitter Netvibes Mail

Les commentaires ne sont plus possibles pour cet article...

 

Blog de littérature. Critiques, extraits, avis sur les livres…

Dessin de Jordi Viusà. Conçu par Noann Lyne