Cru bourgeois

Comment draguer la militante – Etienne Liebig

Chez Livrogne.com on aime bien les éditions de la Musardine. La Musardine publie des ouvrages non-conventionnels… C’est un éditeur qui ose ! Un manuscrit fût-il accepté par un seul éditeur, parmi plus de 2.000 éditeurs français, ne cherchez pas… Ce serait chez eux. Leur catalogue va de l’érotisme au porno pur et sans manière, en passant par quelques titres originaux. Les maîtres mots sont l’impertinence, la licence, le libertaire.

Présentation de l’éditeur :

Tout ce que voudriez savoir sur la sexualité des militantes de droite comme de gauche ! Étienne Liebig, spécialiste de la séduction, auteur comblé de Comment draguer la catholique sur les chemins de Compostelle nous revient pour un nouveau et passionnant défi : séduire les militantes de chacun des principaux partis politiques. Préférant visiblement manifester entre désir et plaisir qu’entre Bastille et République, Étienne n’hésite pas à multiplier ruses et stratégies, mensonges et déguisements pour parvenir à ses fins lubriques. Il nous permet ainsi d’approcher le discours politique et la fonction militante par une porte d’entrée intime, rarement explorée. Un premier constat : en missionnaire, à la hussarde ou en levrette, la variété domine, aucun parti politique ne peut prétendre au monopole sexuel, mais rassurez-vous on baise aussi bien à droite qu’à gauche !

Mon avis :

Que dire de ce livre ? Il n’est pas aisé à commenter. Le titre en fait résume bien à lui seul toute la teneur de l’ouvrage. Etienne Liebig, mandaté par son éditeur et dans la logique de « Comment draguer la catholique sur les chemins de Compostelle », s’est mis en tête de pénétrer les cercles politiques… Par la ruse. Il se fait d’abord passer pour un militant UMP, puis un socialiste, un extrême-droitiste, un écologiste, etc… Son livre est en fait un résumé romancé de ses vicissitudes dans tous ces milieux forts divers, mais qui ont tout de même un dénominateur commun. La quatrième de couverture résume la chose de la façon suivante : « Rassurez-vous on baise aussi bien à droite qu’à gauche », et ma foi, on n’aura aucun mal à le croire.Comment draguer la militante

Perso je m’attendais à en apprendre des vertes et des pas mûres. Pour les vertes, le chapitre « écolo » m’a largement satisfait. Pour les autres, je pensais apprendre comment Ségolène, par exemple, pratique le sexe. On sait qu’elle est très douée en léchage de couilles, mais pour le reste… Est-ce qu’elle crie, quelle position préfère-t-elle ? Je parierais sur l’Andromaque… La Ségolène au-dessus, c’est évident. Mais faute d’en savoir plus, je reste un peu sur ma faim, si je puis dire. L’auteur est tombé sur des militantes de seconde catégorie. Mais tout de même, le compte-rendu est salé, voire salace. Eh oui on est chez la Musardine, éditeur qui préfère la langue de chair bien mouillée à la langue de bois. Tradition éditoriale oblige, l’auteur ne nous ménage pas. Le propos s’éloigne parfois de l’érotisme, voire de la séduction, pour se centrer sur la politique à la sauce Liebig. Les partis de tout poil en prennent plein la tronche, pour notre plus grand plaisir ! Le sarcasme est la règle. L’auteur éclabousse toutes les obédiences.

J’ai trouvé certains passages extrêmement jouissifs, pour peu qu’on ne prenne pas tout au premier degré… C’est aussi une des lignes de conduite de l’éditeur. Après, selon ses affinités politiques, on appréciera… Ou pas. En ce qui me concerne, vu du Nord, j’ai savouré ! De petits traits, parfois grossis ou forcés, vus par une loupe grossissante à la Liebig. L’auteur possède une voix forte, égrillarde, et ne se prive pas d’en abuser… Il ne me laissera pas un souvenir éternel, mais j’avoue avoir passé une bonne soirée, entre rire et étonnement. Me voici près à affronter la militante quelle qu’elle soit… On en apprend tous les jours !

« Eh oui, la langue de bois, qui, dois-je le rappeler, n’est pas seulement une variété de cunnilingus pratiquée par Pinocchio mais un langage à part entière, un sabir, un dialecte, un idiome. »

« C’est la moins populaire de toutes les organisations politiques. Le QI y est si élevé qu’il leur est impossible de prendre une décision à la majorité car une meilleure idée vient toujours supplanter la meilleure idée précédente. Un débat chez les Verts, c’est la rencontre entre Questions pour un champion et le Jeu des mille euros! »

Comment draguer la militante d’Etienne Liebig. Éditions de la Musardine

Date de parution : 08/03/2012  
Article publié par Noann le 17 juin 2012 dans la catégorie Cru bourgeois

Facebook Twitter Netvibes Mail

Les commentaires ne sont plus possibles pour cet article...

 

Blog de littérature. Critiques, extraits, avis sur les livres…

Dessin de Jordi Viusà. Conçu par Noann Lyne