Cru bourgeois

21 rue La Boétie – Anne Sinclair

Anne Sinclair raconte dans son dernier livre « 21 rue la Boétie » l’histoire de son grand père maternel, le célèbre marchand d’art Paul Rosenberg. Ami intime de Picasso, Braque ou Léger, Paul Rosenberg défendait leurs œuvres, jugées trop modernes à l’époque, dans sa galerie située 21 rue la Boétie à Paris. Pendant la guerre sa collection a été pillé par les nazis ou les collaborateurs. Anne Sinclair retrace dans ce livre l’itinéraire de ce passionné des arts et des artistes.

Quatrième de couverture :

« Vos quatre grands parents sont-ils français ? me demanda le-monsieur-de-derrière-le-comptoir. »
Cette question, on l’avait posée pour la dernière fois à des gens qui devaient bientôt monter dans un train, venant de Pithiviers, de Beaune-la-Rolande ou du Vel d’Hiv… et cela suffit à raviver en moi le souvenir de mon grand-père, Paul Rosenberg, ami et conseiller des peintres, dont la galerie se trouvait 21 rue La Boétie.21 rue la Boétie
Attirée, malgré moi, par cette adresse et par l’histoire tragique qui y est attachée, j’ai eu soudain envie de revisiter ma légende familiale. Je me suis plongée dans les archives. J’ai voulu comprendre l’itinéraire de ce grand-père lumineux, intime de Picasso, de Braque, de Matisse, de Léger, devenu paria sous Vichy.
Ce grand-père fut un grand marchand. À Paris jusqu’en 1940, puis exilé à New York pendant la guerre. Il était français, juif et amoureux des arts.
Ce livre raconte son histoire – qui, indirectement, est aussi la mienne. »

Mon avis :

Je l’ai pris et lu d’une traite. Ce livre est un témoignage familial sur le monde et le marché de l’ art… Une enquête, quelques souvenirs… Le style est simple, fluide, journalistique. Pas de poudre aux yeux, pas larmoyante. Elle fait parler les archives . La France sous l’ occupation, les transactions, le nazisme, l’art et l’argent, l’amitié… Elle farfouille dans des vieux cartons, elle part à la découverte de son passé… et j’ai suivi… Du vol des toiles à la bataille de Paul Rosenberg pour tenter de récupérer ses biens… On y croise les grands noms de l’art « moderne »… Des anecdotes, des souvenirs… Attention ce n’est pas la vie d’Anne Sinclair… C’est celle de son grand-père.

21 rue La Boétie – Anne Sinclair. Éditions Grasset

Date de parution : 01/03/2012  
Article publié par Yves Rogne le 2 juillet 2012 dans la catégorie Cru bourgeois

Facebook Twitter Netvibes Mail

Les commentaires ne sont plus possibles pour cet article...

 

Blog de littérature. Critiques, extraits, avis sur les livres…

Dessin de Jordi Viusà. Conçu par Noann Lyne