Grand vin

Mensonges d’été – Bernhard Schlink

« Tu dois me dire la vérité pour que je marche sur la terre ferme »

Voici sept histoires où des personnages en plein tourment, hésitants et perdus dans leurs doutes, leurs remords aussi, se croisent, se confient, s’épanchent ou… se taisent. Des bouts de vie habités par le mensonge, l’incertitude, la déception.

L’auteur nous présente tour à tour des hommes et des femmes, tantôt amoureux fous, tantôt meurtris, des âmes où se claquemurent non-dits, mensonges larvés, décisions avortées… et tout ceci pour épargner l’entourage, aimer une dernière fois, ou entretenir de petites querelles intestines, de petits mystères, des désaccords jamais révélés.Mensonges d'été

Ainsi nous croiserons plusieurs destins, celui de deux amoureux du troisième-âge qui se rencontrent en Afrique, d’un grand-père à bout de souffle, rongé par le cancer, qui cachera à ses proches sa décision de mettre fin à ses jours pendant les vacances familiales, d’une femme âgée remplie d’amertume, déçue par l’amour.

Un recueil de nouvelles magistral, qui parle de nos choix, de nos sacrifices et de nos résignations.

La plume de l’auteur est mouillée de limpidité et de vérité. Elle est à la fois tranchante comme un couperet et lumineuse d’émotions.

Avec beaucoup de lucidité, il sonde les abîmes de ces âmes fracturées et met en exergue les désirs de chacun de s’en sortir à tout prix, en se cachant derrière le mensonge, souvent inconscient, pour occulter la souffrance et le désarroi.

Au fil de ces récits de vie, le lecteur est porté délicatement par tous les personnages, grands menteurs malgré eux, portant le fardeau de leurs duperies comme des boucliers afin d’affronter les aléas de la vie, les chemins sinueux, les combats vains et stériles.

J’ai été emportée par la justesse et la sincérité qui émanent de ces nouvelles. L’auteur analyse avec beaucoup de talent les profondeurs de l’âme humaine dans ses coins et recoins, tantôt transparents tantôt assombris, cherchant par là peut-être à convaincre le lecteur que le mensonge est parfois salutaire…

Brillant…

Mensonges d’été de Bernhard Schlink, éditions Gallimard

Date de parution : 14/06/2012  
Article publié par Celeste le 17 août 2012 dans la catégorie Grand vin

Consulter tous les articles sur Bernhard Schlink (2)

Facebook Twitter Netvibes Mail

25 petits mots

Le 18 Août 2012 à 08:38:30

Ah Céleste, tentatrice, va!



 
Celeste
Rédactrice
Le 18 Août 2012 à 10:59:56

Bonjour Clara, oui c’est un très bon livre. Je te le conseille …



 
Celeste
Rédactrice
Le 18 Août 2012 à 11:29:36

à Krol : tu me diras si tu as bien reçu les livres que je t’ai envoyés ?



 
Le 18 Août 2012 à 11:56:14

Oh ce titre me tente ENORMEMENT ! Le mensonge… contre lequel je ne cesse de me battre… moi qui préfère souffrir en sachant la vérité qu’ignorer à cause d’une mensonge… Bref !

Oui, bien sûr, Céleste, dès que je reçois les livres, je te le dis ! Pour l’instant, toujours rien.



 
Tavernier
Le 18 Août 2012 à 12:59:25

Hélas le mensonge est un virus très largement répandu et assez pathogène



 
Celeste
Rédactrice
Le 18 Août 2012 à 13:39:35

Oui, je suis tout à fait d’accord avec Noann, mais il faut lire le recueil … Le mensonge ici n’est pas pour faire du mal mais pour préserver l’autre parfois, comme dans le cas de ce grand-père qui veut épargner à sa famille son désir de mettre fin à ses jours et vit pleinement jusqu’au bout …



 
Celeste
Rédactrice
Le 18 Août 2012 à 13:46:23

A Noann et à Krol, rassurez-vous, je pense comme vous et estime que la vérité reste une des plus belles vertus …



 
Tavernier
Le 18 Août 2012 à 13:53:55

Moi aussi, mais parfois le mensonge est obligatoire.
On n’imagine pas non plus une société où tout le monde dirait tout ce qu’il pense, sans utiliser un détour par ci, un peu de miel par là…



 
Tavernier
Le 18 Août 2012 à 13:58:14

Mais je déteste surtout le mensonge gratuit, manipulateur, mesquin, insidieux.



 
Celeste
Rédactrice
Le 18 Août 2012 à 14:19:57

Oui Noann, je déteste cela moi aussi !
Et entièrement d’accord avec toi en ce qui concerne le mensonge obligatoire, celui qui ne fait pas de mal à autrui



 
Le 19 Août 2012 à 20:25:23

Oh que tu me tentes, Céleste! Le mensonge, quel vaste sujet… on aimerait bien affirmer que ce n’est pas bien de mentir (d’ ailleurs on le répète à nos enfants) mais que celui ou celle qui n’a jamais menti lance la première pierre… il devrait exister plein de mots différents pour évoquer le mensonge, je trouve, non? Car du petit mensonge anodin qui ne porte pas à conséquence à l’horrible dissimulation qui peut gâcher une vie, quel écart! Je note donc ce titre, évidemment!



 
Celeste
Rédactrice
Le 19 Août 2012 à 21:48:03

Bonsoir Nadael, je te conseille vivement ce livre qui donne une autre vision du mensonge utilisé parfois pour protéger un être cher ou occulter la souffrance …



 
Le 19 Août 2012 à 22:57:04

oulàlà tu sais me parler toi !



 
Le 19 Août 2012 à 22:57:24

je note je note !!!!



 
Le 22 Août 2012 à 08:46:39

Bonjour Céleste. Comme je le disais à Noann pour les recueils de nouvelles, j’adore et celui-ci particulièrement m’attire comme … un démon.
Le mensonge en règle générale, qu’elle qu’en soit la cause, bonne ou mauvaise, est un fossé qui se creuse et qui finit par nous happer dedans.
Je vais me procurer ce livre au plus vite !



 
Celeste
Rédactrice
Le 22 Août 2012 à 11:27:54

Bonjour Annette, cela fait bien longtemps … C’est toujours un plaisir de vous lire. Je vous conseille vivement ce recueil de nouvelles qui nous parle du mensonge mais celui qui parfois sauve ou protège … Bonne journée à vous



 
Le 23 Août 2012 à 12:16:29

Oui je suis attirée par ce livre car le mensonge est un sujet qui m’interpelle.
peut-on mentir ou doit-on mentir même pour une bonne cause ? La vérité n’est-elle pas plus souhaitable pour la dignité de tous ? Je connais un menteur « patenté » qui ment parce qu’il n’a pas le courage de vivre la vérité. Que c’est moche !
je vais me dépêcher de lire ce roman et reviendrai vers vous.
Votre blog littéraire offre toujours un choix éclectique de lectures. Merci.



 
Celeste
Rédactrice
Le 24 Août 2012 à 09:20:22

Bonjour Annette, lisez donc ce recueil qui donne une autre vision du mensonge et est plein de vérité et de tendresse



 
Le 24 Août 2012 à 11:18:11

Je l’avais oublié celui-là… Je note !



 
Nadia
Le 25 Août 2012 à 15:34:15

Le sujet m’intéresse!
Le mensonge. Mais qui ne l’a pratiqué un jour, peut-être par obligation?
Article intéressant en tout cas.



 
Celeste
Rédactrice
Le 25 Août 2012 à 15:46:06

Bonjour Nadia, oui lis-donc ce recueil bien ficelé où le mensonge apparaît parfois comme indispensable, fût-ce pour ne pas faire souffrir autrui …



 
Le 5 Sep 2012 à 11:50:44

Bonjour Céleste,
j’ai commandé ce livre et je l’attends. Toutefois j’ai vraiment voulu découvrir cet auteur et suis allée à la médiathèque pour voir ce qu’il avait écrit d’autre. Je lis en ce moment : « Amours en fuite ». Sept nouvelles superbes. Un sens de la narration, un style fluide sans prise de tête. Une de ces sept nouvelles m’a touchée car je me suis retrouvée dans cette situation, il y a quelque temps. Du vécu !
Merci de m’avoir fait connaître cet auteur. Un vrai bonheur !
Je repasserai par là après la lecture de « mensonges d’été ».



 
Celeste
Rédactrice
Le 5 Sep 2012 à 14:28:38

Bonjour Annette, je suis contente que mon billet vous ait convaincue de lire ce recueil de nouvelles. Je guetterai vos réactions après lecture … Bonne journée



 
Le 22 Sep 2012 à 14:11:29

Lu grâce à toi Céleste et apprécié !!! Merci.



 
Celeste
Rédactrice
Le 22 Sep 2012 à 15:59:38

Bonjour Krol, ça me fait bien plaisir ! Bonne journée à toi



 

Ajouter un mot...

 

Blog de littérature. Critiques, extraits, avis sur les livres…

Dessin de Jordi Viusà. Conçu par Noann Lyne