vin de table

En route vers un avenir radieux – Brigid Pasulka

Présentation de l’éditeur :

À la veille de la seconde guerre mondiale, dans un village niché au sein des montagnes du sud de la Pologne, un jeune homme prénommé Pigeon tombe éperdument amoureux d’une jeune fille au regard angélique, Anielica. Pigeon fait des merveilles de ses ‟mains d’or” et entreprend de transformer le modeste logis familial en une belle demeure, construisant ainsi les fondements de son amour pour Anielica. Mais le surgissement de la guerre coupe court à leur idylle et déjoue leur projet de mariage. Prenant part à la Résistance, ils parviennent à survivre au conflit armé. À la fin de la guerre, ils quittent leur village en se faisant la promesse d’une vie nouvelle. Près de cinquante ans plus tard, leur petite-fille Beata part sur leurs traces, en quête de cette ‟vie nouvelle”, et rejoint la ville de conte de fées dépeinte dans les histoires de sa grand-mère. Mais quand elle arrive à Cracovie, elle découvre une ville prise en étau entre son passé et son avenir, entre une vieillesse éreintée et une jeunesse insatisfaite. Accueillie par sa cousine Irena, au tempérament bien trempé, et sa fille Magda, aussi épanouie qu’irresponsable, Beata peine à trouver sa place au beau milieu d’une ville polonaise des années quatre-vingt-dix et d’un tourbillon de relations tumultueuses entre Irena et Magda. De tragédies inattendues en petits miracles, Beata ouvre malgré tout les yeux sur l’histoire de sa famille et celle de son pays, et distingue dans cette Pologne nouvelle la lueur de son identité. Au fil de En route vers un avenir radieux, Brigid Pasulka tisse ensemble deux histoires remarquables, un demi-siècle de l’histoire polonaise à travers l’héritage d’une famille.

L’avis de Martine :

L’auteure, d’origine polonaise, a migré aux États-Unis. À l’âge de 22 ans, elle décide de reprendre contact avec ses racines, et entreprend de retourner au pays. On sent à travers ses textes un attachement profond à sa patrie d’origine, et un désir sincère de la dépeindre dans tout ce mélange de splendeur et d’horreur laissée par cinq ans d’occupation et des décennies de communisme. La démarche est sincère et convaincante.En route vers un avenir radieux

Elle rappelle les souffrances vécues dans le terrible contexte historique de la guerre 40-45, mais aussi celles qui ont continué, pour les pays qui se sont retrouvés sous la domination soviétique.

Le sujet est donc sérieux et profond, décrit avec des mots simples par une personne qui parle en parfaite connaissance du sujet. C’est une plongée en alternance, entre les années de guerre et une époque plus contemporaine. Les personnages sont réalistes… Toutefois, ils auraient pu à notre humble avis être plus creusés et plus tangibles dans leurs émotions, de façon à susciter plus d’empathie. Ce roman donne un peu l’impression d’un film tourné de loin, sans gros plan…

Vers la page 79, l’auteure évoque un fait historique précis : « le massacre de Katyń ». Cet assassinat de plusieurs milliers de personnalités polonaises, notables pour la plupart, médecins, militaires, ou étudiants, est peu connue du grand public à l’ouest. Pourtant ce fait est emblématique du joug entre le gouvernement de l’ancienne URSS et la population polonaise. Cependant, cet événement sert de toile de fond et reste peu développé dans le roman. Certes le but semble de dresser une saga romanesque plus qu’une reconstitution historique. L’auteure se concentre sur les vies de ses personnages sur plusieurs générations…

Quant à l’écriture, elle est fluide, accessible, avec beaucoup de dialogues et peu d’effets de style. Ce qui fait qu’on avance facilement dans ces 540 pages, tout de même…

En route vers un avenir radieux – Brigid Pasulka

Date de parution : 25/09/2012  
Article publié par Martine le 25 septembre 2012 dans la catégorie vin de table

Facebook Twitter Netvibes Mail

Les commentaires ne sont plus possibles pour cet article...

 

Blog de littérature. Critiques, extraits, avis sur les livres…

Dessin de Jordi Viusà. Conçu par Noann Lyne