Cru bourgeois

Noces de neige – Gaëlle Josse

Deux destins croisés, à plus d’un siècle d’écart. Irina, une jolie Russe, fuit son pays pour se jeter dans les bras virtuels d’un inconnu, un certain « Enzo ». Celui-ci habite à la côte d’Azur, et Irina a tout largué pour le rencontrer, alors qu’elle ne sait de lui que ce qu’il a bien voulu lui dire… Enzo cultive le secret. Irina croit en cet amour, contrairement à des centaines d’autres femmes de son pays, qui harponnent des pigeons, leur soutirent un maximum d’argent, avant de se débiner sous un prétexte spécieux…

Noces de neigeÀ la fin du XIXième siècle, Anna Alex… (je vous fais grâce du patronyme à rallonge) était une fille d’aristocrate d’origine russe, avec des racines en France. Anna s’apprête à faire le voyage en sens inverse, et à retourner dans sa Russie natale… Un épais mystère assombrit la vie de cette dame d’un autre temps et d’un mode de vie huppé. D’où sort cette écuyère au visage disgracieux, qui se réfugie dans l’équitation par peur des hommes ?

Les deux destins se dessinent lentement sous les yeux du lecteur, par une narration entrecroisée qui nous fait balancer entre une époque contemporaine où le portable et Facebook sont rois, et une autre tout aussi artificielle, celle d’une aristocratie où l’apparence est la règle, et conséquemment l’hypocrisie. Mais l’une est l’antithèse de l’autre, bien que construits sur le même dénominateur commun propre à l’humanité. Irina trouvera le bonheur, là où Anna sombrera dans le drame. L’une s’épanouira quand l’autre subira l’opprobre et la déchéance. Ce sont pourtant deux femmes qui n’ont pour ambition que d’être aimées, l’une y parviendra, l’autre pas.

Pour ce troisième roman, l’auteure nous éblouit encore une fois par sa plume précise, efficace, ornée d’un vocabulaire soigné. Son sens de l’observation et de la description est affûté, et l’on se laissera envahir par le faste des décors amplement décrits, de façon très imagée. Dans un registre différent, ces deux femmes sont intéressantes, passionnantes même… On aura peut-être du mal à comprendre Anna et son coup de folie, qui est amené un peu précipitamment, et aussi la toquade d’Irina qui part pour rencontrer un homme qui pourrait être un usurpateur. Mais il est vrai que des milliers de femmes quittent une Russie dévastée par des décennies de dictature, victime à présent d’une joute économique. Cependant, un bémol. Les dernières pages semblent une tentative de fin en apothéose, où intervient alors un nouveau personnage, à moitié convaincant. L’ensemble m’a donné l’impression d’une composition assez habile mais à l’intrigue un peu artificielle. Quelques passages pourraient être plus développés, notamment quand Anna passe à l’acte… Il en reste tout de même un bien agréable voyage dans le temps l’espace et les cultures…

Noces de neige de Gaëlle Josse. Éditions Autrement

Date de parution : 06/03/2013  
Article publié par Noann le 19 avril 2013 dans la catégorie Cru bourgeois

Consulter tous les articles sur Gaëlle Josse (4)

Facebook Twitter Netvibes Mail

Les commentaires ne sont plus possibles pour cet article...

 

Blog de littérature. Critiques, extraits, avis sur les livres…

Dessin de Jordi Viusà. Conçu par Noann Lyne