Cru bourgeois

Autobiographie d’une courgette – Gilles Paris

Courgette, c’est le surnom, riche de sens, qui est donné à un enfant de neuf ans… Il vit avec sa mère, dans des conditions précaires. Elle est devenue alcoolique, désabusée, laisse son fils mener sa vie, quand elle ne le maltraite pas. Courgette découvre une vieille arme à feu et, accidentellement, il tue sa mère. Le juge lui trouve des circonstances atténuantes et l’envoie dans un foyer pour enfants « difficiles ». Mais cet endroit, Courgette ne le verra pas comme une prison. Il rencontrera différents enfants tous plus spéciaux les uns que les autres. Il s’attache à eux, se construit une vie. L’existence au foyer est finalement bien plus amusante que celle qu’il a tenté de mener près de sa mère…

autobiographieCe livre est une nouvelle version, parue plus de dix ans après la version originelle… Des illustrations ont été ajoutées (on en aurait aimé plus…) Des notes en bas de page donnent une définition simplifiée des mots un peu moins usuels, ou quelques explications sur des personnages ou des lieux. Ceci en fait un ouvrage de prédilection pour les enfants. L’écriture est simple et sobre, comme peut l’être celle d’une enfant de cet âge. Gilles Paris se met très bien dans le peau de cet enfant… Un exploit qui est plutôt rare ; beaucoup d’auteurs s’y sont essayé, mais souvent le résultat est mitigé, à moitié convaincant… Les idées de l’adulte refont souvent surface dans ce genre de roman, et parfois même le ton enfantin fait place à des paragraphes plus académiques. Tel n’est point le cas ici, où le langage est homogène et crédible, même si la technique consiste parfois à des effets systématiques, comme l’ellipse d’un mot ou des interjections enfantines…

Et puis, il y a ce mélange de gravité et de légèreté teintée d’humour… Exercice périlleux dont l’auteur se sort fort bien… Et en cela il rappelle « Un sac de billes  » ou les différents livres de Patrick Cauvin, un des rares auteurs a avoir réussi avec brio ce genre de défi… Néanmoins, je recommanderai « autobiographie d’une Courgette » plutôt aux enfants et adolescents… Ou aux adultes qui ont gardé un esprit candide. Avec son vocabulaire étudié mais enrichi par des notes de bas de page, l’univers de gravité dédramatisé, et les exercices en fin de volume, c’est clairement l’outil idéal pour l’enseignement.

Autobiographie d’une courgette – Gilles Paris. Éditions Flammarion

Date de parution : 17/04/2013  
Article publié par Noann le 9 juin 2013 dans la catégorie Cru bourgeois

Consulter tous les articles sur Gilles Paris (2)

Facebook Twitter Netvibes Mail

Les commentaires ne sont plus possibles pour cet article...

 

Blog de littérature. Critiques, extraits, avis sur les livres…

Dessin de Jordi Viusà. Conçu par Noann Lyne