Grand vin

Si un jour la vie t’arrache à moi – Thierry Cohen

C’est l’histoire d’un amour impossible, a priori. Elle est danseuse. Lui, un homme d’affaire à qui tout réussit, ou presque. Elle conçoit avec difficulté qu’il puisse l’aimer pour ce qu’elle est. Clara n’a rien à lui offrir, croit-elle, imaginant que son dessin à lui, Gabriel, se borne à jouer au séducteur et à la désirer le temps de quelque aventure. Mais il l’aime comme dans les films, avec une grande sincérité qui finit par l’emporter… Reste à vaincre la résistance farouche de ses parents à lui, qui ne veulent que ce qu’ils croient le meilleur pour leur fils. Ils ne le voient que marié à une femme d’envergure sans doute. Ce début rappelle un film culte des années ’70, avec love dans le titre. Rien de bien neuf a priori. Mais bien évidemment, un drame va bouleverser la vie de nos tendres tourtereaux….

Parallèlement, Alexandre vit une existence tumultueuse et bien moins rangée que Gabriel. De mensonge en perversion, il s’est laissé allé aux mirages de l’infidélité, il a déçu tout l’univers, ses associés, sa femme, sa fille, et même son amante. Sa vie atteint un point de rupture… Quand un beau soir, il a un accident.

Si un jour la vie t'arrache à moiLes deux couples sont réunis par le destin. La Providence leur joue un tour pendable. Pour retrouver Clara, qui meurt de chagrin dans un hôpital, Gabriel devra accepter l’ironie du sort inattendue et cocasse. Mais en dire plus serait trahir cette intrigue ouvragée…

Pour son énième roman, Thierry Cohen renoue avec les secrets qui ont fait sa réussite : une grande romance, des beaux sentiments confrontés à de moins nobles, un peu de magie, du surnaturel, et des personnages meurtris au plus profond de leur âme, et qui n’en finissent pas de battre leur coulpe. L’histoire dégage de grandes émotions, et même si la romance et la magie sont poussés à bout de force, on se laissera porter par cette petite saga qui défie les lois de la réalité et de la pesanteur. Si l’histoire ne présente rien de bien particulier dans son premier tiers, si ce n’est une Love Story à peine améliorée, la suite est rocambolesque et nous offre un grand spectacle amoureux, qui fera chavirer le cœur des lycéennes, mais aussi de toute personne sensible à cet univers tissé d’irrationnel. L’écriture est sobre, facile à lire, sans trop d’effets, les pages se tournent toutes seules. Mais à mon avis personnel, on eût pu entrer plus tôt dans l’intrigue qui tarde un peu à prendre consistance et ne se développe pleinement qu’à mi-parcours (d’où mon billet tardif. Longtemps il est resté sur ma table de chevet, sans que je me résolusse à progresser, jusqu’à ce que le surnaturel m’emporte). Par la suite, les rebondissements se succèdent, pour qu’enfin la vérité et la candeur soient réhabilitées, comme il se doit dans tout bon roman. Les personnages sont attachants dans leur amour et leur infinie miséricorde… Thierry Cohen nous offre un bon grand roman populaire, où tous les ingrédients sont réunis !

Si un jour la vie t’arrache à moi – Thierry Cohen

Date de parution : 02/05/2013  
Article publié par Noann le 17 juin 2013 dans la catégorie Grand vin

Consulter tous les articles sur Thierry Cohen (3)

Facebook Twitter Netvibes Mail

Les commentaires ne sont plus possibles pour cet article...

 

Blog de littérature. Critiques, extraits, avis sur les livres…

Dessin de Jordi Viusà. Conçu par Noann Lyne