Cru bourgeois

L’état du ciel – Pierre Péju

C’est un véritable chaos dans le ciel… Plus rien ne tourne rond ! Dieu lui-même fléchit, se désintéresse de tout, les anges déchus se débrouillent comme ils peuvent pour sortir de la pagaille et de l’ennui. Seul Raphaël voudrait sortir de sa torpeur et ferait bien par ci par là un miracle… Dans un bout de ciel qui s’entrouvre, il observe le monde. Ainsi, il aperçoit une maison où vivent Nora et Mathias, deux êtres qui ne communiquent plus, se déchirent. Il s’émeut de Nora et se décide de lui donner un coup de pouce.

Peinée par son couple qui bat de l’aile, Nora, artiste en plein déclin, n’arrive plus à peindre et se borne à sculpter des monstres en guise de repères pour noyer sa solitude et la perte de son fils quelques années avant, tandis que Mathias, médecin renommé, déçu lui aussi par la vie, part soudain faire une balade en montagne…

Et l’ange Raphaël veille… Ainsi, un beau matin, il n’en peut plus de voir le tumulte d’en bas, les désarrois, les tourments et les discordes. Ni une ni deux, il intervient et envoie un message du ciel à Nora pour faire renaître un amour qui s’effilochait.

L'état du cielD’emblée, on se prend d’amitié pour ces anges déboussolés et on s’émeut des interventions de Raphaël. Chaque âme en perdition implore l’ange bénéfique, espérant un mieux, un lendemain sans heurt, une vie sereine. Et dans le ciel désolé, Raphaël nous guide et nous rassure… Même le lecteur se laisse porter par cet univers divin et ouatiné et quémande un miracle.

L’écriture est aérienne dans tous les sens du terme, cocasse parfois, et le message est tantôt soutenu tantôt plus léger. Au gré des nuages et de l’azur céleste, le lecteur est invité au Paradis, fût-ce le temps d’une prière, de supplier les anges dans l’espoir d’un événement heureux.

Le récit est comme une agréable promenade dans les airs, un parcours jalonné de belles rencontres et l’intervention de Raphaël donne du baume au cœur.

L’histoire est très belle et la thématique originale, certes, mais j’ai regretté cependant que ce récit soit dénué de profondeur, que l’émotion semble distillée, ce qui rend les personnages peu attachants, comme suspendus dans un univers où l’on ne s’attarde guère…

L’état du ciel de Pierre Péju, éd. Gallimard

Date de parution : 29/08/2013  
Article publié par Celeste le 24 décembre 2013 dans la catégorie Cru bourgeois

Facebook Twitter Netvibes Mail

Les commentaires ne sont plus possibles pour cet article...

 

Blog de littérature. Critiques, extraits, avis sur les livres…

Dessin de Jordi Viusà. Conçu par Noann Lyne