vin de table

Chéri-Chéri – Philippe Djian

Denis, la quarantaine, est un écrivain médiocre et sans le sou. La nuit, il se transforme en drag-queen, porte des vêtements de femme et danse dans un cabaret devant une foule de mâles excités. Ainsi, il vivote entre deux existences bancales, erre au milieu d’un entourage peu glorieux, entre sa femme Veronica, extravertie et Paul, un beau-père mafieux pas vraiment enthousiaste lorsqu’il découvre la vie nocturne de son gendre et ne voit pas cela d’un très bon œil. Pour sortir Denis de ce milieu malsain, il lui trouve un emploi qui devrait le tirer d’affaires. Chaque semaine, en compagnie d’un acolyte prénommé Robert, il sera chargé de se rendre chez les débiteurs de son beau-père et jouer le rôle de récupérateur de créances…

Denis est ravi de ce nouvel emploi, qui lui inspire même le sujet d’un nouveau livre. Cette fois, le roman est couronné de succès et Denis retrouve peu à peu confiance en lui.

cheri-cheriUn peu plus tard, Paul fait l’objet d’une tentative d’assassinat… Et viennent alors s’entrechoquer mille questions. Qui est le coupable ? Et pourquoi ? Denis, Robert, Veronica ? Tous semblent suspects car tous nourrissaient le rêve de se débarrasser de ce mafioso véreux.

S’ensuit alors un accident de voiture qui bouclera la spirale infernale et confrontera les protagonistes de cette histoire invraisemblable. Ainsi s’entrecroiseront des mondes aux antipodes, allant de l’intelligentsia à celui de la nuit.

L’auteur nous entraîne dans une sorte de feuilleton au ton biscornu où l’on croise des personnages étranges, entre autres l’écrivain raté qui se révèle enfin en acceptant un emploi de secours lui redonnant l’inspiration et l’occasion d’un nouveau roman, le beau-père mafieux qui a fait fortune grâce aux volailles surgelées. Dans ce monde décalé, se côtoient des intellos, des psychopathes et chacun y va de son extravagance pour rendre les situations plus loufoques les unes que les autres.

Et l’auteur de traiter à l’envi des thématiques allant de l’univers des travestis jusqu’à celui de la mafia.

Pour ma part, je n’ai pas du tout accroché à l’histoire qui m’a semblé décousue. De même, les personnages ne m’ont pas émue le moins du monde. Certes, l’auteur tente de donner à son héros écrivain toute la l’intensité et démontrer combien un artiste ferait tout pour connaître un fragment de succès mais les autres personnages entourant Denis ne m’ont en revanche pas convaincue du tout.

Chéri-Chéri de Philippe Djian

Date de parution : 09/10/2014  
Article publié par Celeste le 23 octobre 2014 dans la catégorie vin de table

Facebook Twitter Netvibes Mail

Les commentaires ne sont plus possibles pour cet article...

 

Blog de littérature. Critiques, extraits, avis sur les livres…

Dessin de Jordi Viusà. Conçu par Noann Lyne