Grand vin

Sable mouvant – Henning Mankell

Janvier 2014. L’auteur apprend qu’il est atteint d’un cancer incurable… Alors, pendant ses cinq mois de traitement, il se hâte et écrit un journal intime qui le tiendra debout jusqu’à une hypothétique rémission. Il écrit un récit qu’il intitulera « le sable mouvant » et morcelé en 67 portions de sa vie. Il parle tour à tour de l’annonce du diagnostic qui tombe comme un couperet, du traitement très lourd qu’il subira ensuite et puis de l’apparition d’une étoile dans ce tableau apocalyptique, celle d’une probable rémission.

sable mouvantAinsi, il se livre à cœur ouvert, nous parle de ce pan déchiré de son existence mais aussi de l’histoire de l’humanité, de son regard sur la vie, les épreuves, la mort. Entre chaque ligne s’immisce l’émotion à son paroxysme. L’auteur nous emmène dans le compte à rebours de sa vie, nous parle de ses peurs, celle de la maladie qui s’installe insidieusement, des prémices d’un glissement vers l’enfer des traitements médicaux, la chimiothérapie et la radiothérapie, le glas de la mort qui sonne en écho. Mais il nous raconte aussi son enfance. Abandonné par sa mère, il vivra auprès d’un père juge qui doit élever seul ses enfants, nous relate ses voyages d’un bout à l’autre du monde et une histoire d’amour qu’il n’oubliera jamais.

Un carnet de bord qui remue à l’intérieur et nous invite à moult réflexions sur notre monde et ses désastres futurs, notre vision de l’épreuve et de cet instinct de survie que l’on a à l’approche de la maladie.

Ce récit est bouleversant. L’auteur nous dit Adieu, nous reçoit à huis-clos pour nous donner en lecture son testament.

Je vous ai lu de nombreuses fois et vous ai apprécié. Paix à vos cendres Monsieur Mankell…

Sable mouvant de Henning Mankell

Date de parution : 17/09/2015  
Article publié par Celeste le 30 novembre 2015 dans la catégorie Grand vin

Consulter tous les articles sur Henning Mankell (3)

Facebook Twitter Netvibes Mail

Les commentaires ne sont plus possibles pour cet article...

 

Blog de littérature. Critiques, extraits, avis sur les livres…

Dessin de Jordi Viusà. Conçu par Noann Lyne