Cru bourgeois

La succession – Jean-Paul Dubois

À peine diplômé de médecine, Paul, un jeune homme incompris, vivant dans une sorte de thébaïde, s’enfuit pour échapper à la succession de drames que vit sa famille. En effet, sa mère, son oncle et son grand-père, ancien médecin de Staline, se sont suicidés dans d’obscures conditions… Il s’installe à Miami où il coule à présent des jours heureux. Féru de pelote basque, il adhère à un club professionnel et se donne à fond dans cette passion. Tour à tour, il rencontre un grand amour, certes éphémère, découvre le jai alai, un sport original et esthétique qui le met en émoi.

Puis soudain une missive, lui annonçant le décès de son père, le contraint à rentrer en France pour régler la succession. Il découvre alors sur des carnets recelant des secrets enfouis jusqu’ores… Paul tombe des nues et commence à comprendre pourquoi de tels secrets lui ont été cachés. Et Paul se pose beaucoup de questions. Sera-t-il lui un homme inapte à trouver un chemin de vie ? Son destin sera-t-il aussi incertain que celui des membres de sa famille, passés volontairement de vie à trépas, ou bien trouvera-t-il la force de continuer vaille que vaille à suivre sa propre trajectoire ?

la successionLe récit nous fait virevolter entre plusieurs thématiques qui s’entrecroisent dans un ballet mélancolique, mieux rythmé en fin d’opus. Le début ronronne un peu à mon sens. Ainsi l’on apprend quelques règles de pelote basque que d’aucuns ne partageront peut-être pas, faute d’en connaître les subtilités ignorées des novices, assistons aussi en coulisse à la désespérance d’un médecin contraint à reprendre les rênes du cabinet de son défunt père et les affres d’une succession qui prend, comme tant d’autres, une tournure un peu venimeuse par la découverte d’écrits faisant ressurgir le passé comme un coup de grisou dans le cœur d’héritiers désabusés.

Humour et désillusion s’arc-boutent à merveille et sont les mots clefs de cette chronique au ton grinçant et doux-amer.

Un bon roman, indéniablement. En revanche, je ne lui attribuerai que deux verres dans le classement de notre site. Pour la sempiternelle histoire de famille qui dégringole, victime d’un passé trop lourd à porter, même si ici l’histoire a quelque touche d’originalité…

La succession de Jean-Paul Dubois, éd. de l’Olivier

Date de parution : 18/08/2016  
Article publié par Celeste le 11 octobre 2016 dans la catégorie Cru bourgeois

Consulter tous les articles sur Jean-Paul Dubois (2)

Facebook Twitter Netvibes Mail

Les commentaires ne sont plus possibles pour cet article...

 

Blog de littérature. Critiques, extraits, avis sur les livres…

Dessin de Jordi Viusà. Conçu par Noann Lyne