Cru bourgeois

Danser au bord de l’abîme – Grégoire Delacourt

Emma est une femme heureuse. Entre Olivier, un mari aimant qui a un emploi honorable, trois beaux enfants et une amie avec qui tailler la zone, une confidente à qui elle peut tout dire, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes donc…

Jusqu’à ce jour où, dans une brasserie à l’heure du midi, elle croise le regard profond et sensuel d’Alexandre. Elle est d’emblée séduite et alors que celui-ci dépose sur sa bouche un baiser doux et chaud, elle chavire. Des semaines durant, elle ne cesse de penser à Alexandre, à ces instants fugaces qui lui ont fait tourner la tête, lui ont mis le cœur à l’envers. Elle se met à gamberger… Et si ce moment enivrant faisait basculer sa vie désormais, cette vie sans anicroche, sans heurts, qui fléchit à présent le temps d’un baiser ?

Il n’en faut pas plus pour briser le cœur d’une femme, entraînant dans sa chute une famille sans histoires jusqu’ores. Certes, Emma est déchirée entre l’époux et l’amour ronronnant qui s’y accroche et l’amant qu’elle pourrait aimer parallèlement.

À travers son héroïne, l’auteur épluche l’âme soudain meurtrie, les émotions qui font perdre pied, les délices du désir et les dégâts que peuvent engendrer tout à coup un flash, un moment d’égarement. Et il se pose une question essentielle : le désir peut-il remuer à ce point le cours de notre vie fragile, donner à notre cœur de violentes secousses, nous inciter à suivre un autre chemin, à faire un virage à 180° ? Au fil de la lecture, nous nous sentons de plus en plus proches d’Emma dans ce qu’elle donne de ses failles, de ses émotions, de ses désarrois intérieurs aussi.

danser au bordL’auteur traduit à merveille le chaos intérieur que subit Emma face à son destin. Doit-elle suivre ce que son cœur lui dicte et tout laisser tomber pour un émoi, un soubresaut, un chemin de traverse, une escapade sans retour ou bien se claquemurer dans une vie bien modelée, une trajectoire sans faux-pas, mais sans passion, sans fougue aussi…

Le récit commence par une rencontre improbable, la naissance d’un désir, d’une folie, puis s’ensuivent les affrontements, les regards de reproches que connaîtra Emma avec son mari, ses enfants et sa mère avec qui les relations se dégradent encore plus. Et à partir de cela, l’histoire souffrira d’interminables atermoiements et longueurs qui m’ont presque donné l’envie de refermer le livre sans le reprendre ensuite…

J’en arrive donc au classement de ce roman sur notre blog… Après moult réflexions et pour les très beaux moments du début, je lui attribuerai deux verres.

Danser au bord de l’abîme par Grégoire Delacourt, éd. JC Lattès

Date de parution : 02/01/2017  
Article publié par Celeste le 22 janvier 2017 dans la catégorie Cru bourgeois

Consulter tous les articles sur Grégoire Delacourt (3)

Facebook Twitter Netvibes Mail

Les commentaires ne sont plus possibles pour cet article...

 

Blog de littérature. Critiques, extraits, avis sur les livres… Infos, résumés, articles.

Design : Wordpress theme desk-mess by Geek with Laptop