Grand vin

La danse de l’araignée – Laura Alcoba

Une tour HLM à Bagnolet en banlieue parisienne, de laquelle la vue est imprenable… Du moins c’est ce qu’en dit Laura, une petite fille de 12 ans, d’humeur joyeuse et tout éblouie lorsque de sa fenêtre, elle aperçoit Paris, enfin, le périphérique et la tour Saint-Jacques au loin. Elle vit là-haut entourée de sa mère et d’Amalia, une amie sud-américaine et se réjouit de ce nouveau chemin de vie. Entre le collège, les garçons, sa copine Fatou à l’opulente poitrine, la vie coule doucement, jalonnée de joie et d’allégresse.

Elle correspond par écrit avec son père, prisonnier politique en Argentine, lui parle de sa passion essentielle, la lecture. Dans sa correspondance prolixe adressée à son père, elle jongle avec le passé en Argentine et le présent, son installation à Paris, où l’irréel s’immisce subtilement.

La danse de l'araignéeLa petite Laura est attendrissante et l’on suit avec plaisir les péripéties de cette gamine déjà très mature qui raconte tout de go les étapes de sa vie, ses premiers achats de lingerie, ses rencontres avec les garçons et les nouvelles copines, qu’elle invitera à partager un gâteau. Et pendant ce temps-là, les échanges épistolaires avec son papa emprisonné en Argentine deviennent de plus sincères et empreints d’une véritable complicité, les rapprochant plus encore, même s’ils sont aux antipodes l’un de l’autre. Et le lecteur se sent un peu le témoin du combat mené par Laura pour garder le courage d’affronter avec l’adversité et la distance d’avec son père. L’on sent qu’on fond d’elle, il y a des pleurs larvés qui attendent que les soupapes se brisent…

Je n’ai hélas pas lu les précédents romans de Laura Alcoba mais celui-ci, pris en quelque sorte comme un train en marche, m’a néanmoins émue et replongée dans les années 80, riches d’innovations, de découvertes, que l’auteure évoque amplement dans ce nouvel opus.

Un roman succinct, délicat et fort à la fois. À travers une plume baignée de rosée et de fraîcheur mais aussi mouillée de mélancolie parfois, l’auteure nous émeut et nous livre un message profond, une histoire en camaïeu de gris clair et gris foncé…

La danse de l’araignée par Laura Alcoba

Date de parution : 03/01/2017  
Article publié par Celeste le 29 janvier 2017 dans la catégorie Grand vin

Facebook Twitter Netvibes Mail

Les commentaires ne sont plus possibles pour cet article...

 

Blog de littérature. Critiques, extraits, avis sur les livres… Infos, résumés, articles.

Design : Wordpress theme desk-mess by Geek with Laptop