Grand vin

Croire au merveilleux – Christophe Ono-dit-Biot

César ne peut guérir de la mort de Paz, la femme qu’il aimait à perdre la raison et qui lui a donné un petit garçon merveilleux. Et ce soir-là il a décidé d’avaler une dose létale de cachets pour la rejoindre. À ce moment, une jeune femme, qui prétend être sa voisine, sonne chez lui pour récupérer ses clefs. Elle est très belle, étrange et étudiante en architecture grecque. Il est persuadé de ne pas la connaître, de ne l’avoir jamais croisée, alors qu’elle prétend être sa voisine… César est intrigué par l’incursion soudaine de cette jeune femme dans son appartement. D’emblée, celle-ci fait montre d’une grande gentillesse qui désarçonne César jusqu’à le faire douter. Comment peut-elle être si attentive, si bienveillante avec un homme qu’elle n’a jamais rencontré ? César est pris d’un sentiment de doute… Ne la connaît-il vraiment pas ? Ou peut-être est-il tellement effondré par la mort de sa compagne pour en devenir fébrile à ce point ? Et il gamberge… Lui, ce quadragénaire bouleversé qui n’arrive pas gérer le fils si adorable que Paz lui a laissé. En même temps, il ne peut imaginer quelque aventure avec sa très jeune et belle voisine. Livrogne point com

Croire au merveilleuxCependant, l’arrivée subite de la jeune fille dans son univers va changer le cours des choses. Pour tenter de survivre et se reconstruire, César se rendra sur les lieux de Paz, son bel amour disparu. Ainsi, il traversera le monde, d’un bout à l’autre depuis l’Italie et la très belle côte amalfitaine, puis la Grèce et enfin le Japon.

Avec une plume ardue et d’une grande richesse, l’auteur nous convie à un très beau voyage intime dans le cœur d’un homme meurtri par le deuil mais qui fera tout pour renaître à travers un enfant qu’il reniait un peu maladroitement jusqu’à présent, faute de se sentir enfin apte à devenir père et lui offrir un bel avenir basé sur de sentiments forts.

Les lieux traversés sont magnifiquement décrits jusque dans le plus infime détail, car l’auteur est sans conteste un homme cultivé et un grand voyageur. Au départ d’une thématique grave, le drame est subtilement contourné par la survenue d’événements positifs qui donnent du baume au cœur et le remplissent d’espoir. Et entre les lignes s’immisce la force des sentiments qui triomphera toujours…

J’ai aimé ce récit émouvant qui m’invite à me hâter vers le libraire pour me procurer « Plonger », le premier volet de cet opus qui parle de bourrasque intérieure, du pouvoir des sentiments et de l’enfance pour panser la douleur…

Croire au merveilleux par Christophe Ono-dit-Biot

Date de parution : 09/03/2017  
Article publié par Celeste le 17 avril 2017 dans la catégorie Grand vin

Facebook Twitter Netvibes Mail

4 petits mots

celeste
Le 18 Avr 2017 à 22:01:26

Aujourd’hui j’ai fait l’acquisition de « Plonger » (le premier volet), que je chroniquerai sans doute bientôt. En tout cas, je vous conseille vivement ce roman-ci qui en est la suite…



 
Tavernier
Le 18 Avr 2017 à 22:04:25

Hâte de lire tes nouvelles chroniques !



 
Céleste
Le 22 Avr 2017 à 14:10:30

Hâte de lire les tiennes aussi Noann ! Je me sens un peu seule à bord…



 
Tavernier
Le 22 Avr 2017 à 16:09:51

Oui ! Je vais avoir quelques chroniques à rédiger, pour des services de presse obtenus récemment.
A bientôt !



 

Ajouter un mot...

 

Blog de littérature. Critiques, extraits, avis sur les livres…

Dessin de Jordi Viusà. Conçu par Noann Lyne