Premier Grand Cru Classé

Sous la même étoile – Dorit Rabinyan

Dans un café de New York en plein hiver particulièrement glacial, Liat s’est arrêtée un instant pour faire une pause hors du tumulte des grandes avenues, de l’affluence du trafic, pour se réchauffer et se détendre un peu. Elle croise le regard ténébreux et le sourire magnifique de Hilmi. Elle ne connaît pas cet homme mais en observant discrètement la beauté de son visage et ses contours, elle devine immédiatement qu’il n’est pas originaire du même pays qu’elle, pire même viendrait-il d’une contrée ennemie. Liat montre quelques signes d’inquiétude mais elle se lance dans une longue discussion avec lui et retrouve peu à peu une certaine sérénité. Plus encore, elle se sent gagnée par le charme que dégage son partenaire improbable. Mais elle tente de dissimuler son émoi car elle sait que cet homme est à mille lieues de ce qu’elle peut espérer, puisqu’elle est Israélienne et Hilmi est Palestinien. Elle cultive une nostalgie de Tel-Aviv tandis que Hilmi, peintre originaire de Ramallah, se désole à New York…

Sous la même étoileAinsi, le temps s’arrête depuis leur rencontre. Ils vont s’aimer malgré tout, malgré eux, même si le glas de la réalité a sonné à la porte de leurs vies respectives, même si leurs univers sont aux antipodes. Ils vont tenter à tout prix de gagner leur combat pour que l’amour subsiste par delà les frontières. Le temps d’un hiver, ils vont s’aimer.

Avec beaucoup de pudeur et de délicatesse, l’auteur touche à un point sensible et raconte une passion improbable entre un homme et une femme que tout sépare.

À mille lieues l’un de l’autre par leurs racines, leurs nationalités, leurs différences culturelles, ils se retrouvent dans ce huis clos où séjournent le désir interdit, l’amour impossible, les écorchures du passé.

Bien loin du conflit israëlo-palestien que l’auteur se garde d’évoquer, évitant en cela les stéréotypes et les lourdeurs, l’auteur met plutôt en exergue l’histoire d’amour qui liera ses deux héros hors du temps et situe leur rencontre dans un univers calfeutré propice à l’union et au partage. Et même s’il existe entre les amoureux une distance kilométrique, ils parviendront à faire fi de celle-ci pour s’aimer à tout prix.

Une belle ode à l’amour et une réflexion sur ce que les douleurs et les combats du passé vous poussent à l’isolement dans une venelle de fortune, pour que rayonne l’amour.

Là où l’amour s’immisce, qu’importent les frontières et les embûches qu’elles engendrent, il triomphera toujours.

Tout simplement magnifique…

Sous la même étoile par Dorit Rabinyan, éd. Les Escales

Date de parution : 02/03/2017  
Article publié par Celeste le 10 avril 2017 dans la catégorie Premier Grand Cru Classé

Facebook Twitter Netvibes Mail

4 petits mots

Tavernier
Le 10 Avr 2017 à 19:13:09

Un bel article…
Qui donne envie de découvrir ce roman !



 
celeste
Le 10 Avr 2017 à 19:40:17

Oui je le recommande vraiment. Un très beau moment de lecture pour moi



 
Alexandre
Le 13 Avr 2017 à 15:47:48

Je partage cet avis.
Un bel article.



 
Céleste
Le 13 Avr 2017 à 18:33:02

Bonsoir Alexandre, merci !
Revenez quand vous voulez vous promener dans notre univers de lecture…



 

Ajouter un mot...

 

Blog de littérature. Critiques, extraits, avis sur les livres…

Dessin de Jordi Viusà. Conçu par Noann Lyne