Grand vin

Dans le murmure des feuilles qui dansent – Agnès Ledig

Anaëlle est devenue auteure malgré elle… Suite à un accident, elle s’est réfugiée dans l’écriture pour retrouver un semblant d’équilibre. En quête de renseignements divers pour son nouveau roman, elle prend contact avec Hervé, un procureur, las du quotidien ordinaire de sa profession, qui ne lui laisse plus guère d’enthousiasme ni de motivation. La rencontre d’Anaëlle est une aubaine et lui redonne du baume au cœur. Hervé se réjouit de l’échange épistolaire que l’étudiante entretient avec lui, qui devient de jour en jour plus fort, jusqu’à frôler l’attirance. Mais la greffière d’Hervé fait montre d’agacement face à cette intruse.

Pendant ce temps, Thomas, menuisier, passionné de nature, s’en remet au pouvoir des arbres pour trouver de l’aide et assister son jeune demi-frère Simon, atteint de leucémie. Il l’accompagnera dans son combat en dessinant la nature et en lui contant des histoires de sous-bois et de forêt.

Dans le murmure des feuilles qui dansentLes destins de ces personnages aux antipodes vont s’arc-bouter. Commence alors un ballet d’âmes en perdition, qui vont donner le meilleur d’elles-mêmes pour mener un combat de vie, mêlant tour à tour leurs forces pour sortir de la pénombre et ressusciter un peu, parce que l’instinct de survie surgit lorsque sonne le glas de désolation.

L’histoire des personnages frappés par le malheur nous touche en plein cœur et remue en nous d’intenses sentiments. Ainsi, l’on passe du rire aux larmes mais l’auteur évite avec brio les clichés et la sensiblerie de mauvais aloi. Les mots sonnent juste, tandis que le récit regorge d’émotions et sentiments. Le pouvoir de la nature résonne dans les cœurs des personnages et leur donne un courage infini. L’espoir s’immisce entre chaque ligne, donnant à ce récit une belle analyse de l’âme humaine dans ce qu’elle a de fissures et de vigueur.

L’auteure réussit ce tour de force de livrer à travers des personnages très touchants, en plein désarroi, l’élan nécessaire pour reprendre goût à la vie, renaître de l’abîme…

Je suis une fois encore conquise par la talentueuse plume d’Agnès Ledig. Ce nouveau récit exhale moult parfums de troubles et de ressentis. Sous le dais d’un ciel dramatique, l’auteure a réussi un coup de maître en y glissant subtilement une dose d’espérance, un rai de soleil dans la pénombre, une éclaircie. C‘est là toute la force de l’auteure, de donner le La dans la gamme de la vie, même si celle-ci est jalonnée d’embûches, de faux pas.

Dans le murmure des feuilles qui dansent d’Agnès Ledig

Date de parution : 28/3/2018  
Article publié par Catherine le 7 mai 2018 dans la catégorie Grand vin

Consulter tous les articles sur Agnès Ledig (3)

Facebook Twitter Netvibes Mail

Les commentaires ne sont plus possibles pour cet article...

 

Blog de littérature. Critiques, extraits, avis sur les livres…

Dessin de Jordi Viusà. Conçu par Noann Lyne