Grand vin

La lumière est à moi et autres nouvelles – Gilles Paris

Les héros mis en scène par l’auteur connaissent à tour de rôle la douleur et se démènent comme ils peuvent pour sortir des situations les plus étranges. Lior  voit sa mère se dégrader et guérir miraculeusement, tandis que le bel Eytan, séduit et prend plaisir à jouer avec les sentiments d’autrui. Puis Brune, Anton et Ben connaissent leurs premiers émois. Anton, Eytan, Angus, Julian, Aaron, Lior, Ethel, Anna, Ruth, Ambre, Brune, tous se croisent de près ou de loin sous le joug d’une existence jalonnée d’instants sombres, qui laissent parfois entrevoir un rai de lumière qui sauve et reconstruit. Car, certes, ils y croient fermement à ce coin de lumière qui tarde à apparaître… Et nous les suivons sur ce chemin sinueux, à la recherche de l’étoile salvatrice.

Dix-neuf nouvelles qui virevoltent, dansent un ballet douloureux. Un pas-de-deux où s’entremêlent de jeunes héros touchés par le deuil, l’abandon, la maladie d’un proche, tous meurtris par les blessures de la vie. L’auteur place ces héros malheureux dans une d’une sorte de bal de la tourmente, où l’espoir s’immisce vaille que vaille dans les abysses des cœurs bafoués et les âmes désolées, que le couperet de la vie a déchirés.

La lumière est à moi et autres nouvelles - Gilles ParisEt nous, lecteurs, allons à la rencontre de ces jeunes en perdition au cours d’un grand voyage minutieusement organisé par l’auteur, une traversée aux antipodes, dans des lieux magiques mais aussi dans les tréfonds des âmes brisées qui nourrissent un espoir, celui de survivre à tout prix, de connaître des demains baignés d’azur, de nouveaux soubresauts d’une vie meilleure.

Et l’auteur nous remue la mémoire, nous bouscule à l’intérieur à coup d’émotions et de délicatesse. Fusent en nos mémoires mille interrogations, surgissent en nos âmes les tourments enfouis, ceux-là qui ne demandent à ressortir illuminés d’une nouvelle lumière.

À travers une plume d’une grande fraicheur, d’une incontestable beauté, l’auteur nous renvoie à notre enfance et nos désarrois d’antan, de solitude, d’absence et de blessures. Mais aussi à ces bouts de vie entre gris clair et éclaircies, si souvent implorés, et peu de fois approchés…

La lumière est à moi et autres nouvelles par Gilles Paris, éd. Gallimard

Date de parution : 01/11/2018  
Article publié par Catherine le 16 décembre 2018 dans la catégorie Grand vin

Consulter tous les articles sur Gilles Paris (4)

Facebook Twitter Netvibes Mail

Les commentaires ne sont plus possibles pour cet article...

 

Blog de littérature. Critiques, extraits, avis sur les livres…

Dessin de Jordi Viusà. Conçu par Noann Lyne